La prière

expliquée

aux garçons

Translittération de L'arabe

lAare ....... N_"'ia loUn S,.,w. In.uliltfntïoo J.-. _bo N_ ..... 1...... S,......... 1In.. 'iuin~
. hamza vi' dM. {/
1 alif a Yi' !
.,.. bâ' b ~ :p' l
0 /4' t ~ 'ayn ,
..:. tM' th 1. ghayn gh
r:. jtm j .; Id' 1
~ l!4' à J q4f q
t W' KIt ~ k4f k
~ d4I d J l4m 1
) dh4l dlt r mbrt m
J rd' r Ù '"'" "
j Id» 1 .A 114' Il
'oJ" $'" $ J 'Waw li'
,.J cil'" cil 'l )'d' )1
~ * i

C tdltlona Maison d'Ennour

21, rue Moret-7SOIl Paris ni.: 0143387732 Fax: 0143382712

e-mail: maisondennourOwanadoo-fr

Mlle en PlI' dt l~nt6rleur : CRimsS PARIS

D6p&t 16111: 1 t trimestre 200S ISBN 2-910891-9N

------~---------------

---:-----------~

Importance de la prière

La prière est l'une des formes d'imploration de Dieu. Le mot Salât dérive du mot ({ Sita Il [lien], car il met l'homme en rapport avec Son Créateur et le rapproche de Sa Miséricorde. La S.alât est un ensemble de paroles et d'actes dont le but est de proclamer les louanges de Dieu et de Lui rendre grâce ; commence par le Takbir [le fait de dire : Dieu est le Plus Grand] et s'achève par la salutation finale, en respectant des conditions particulières qui seront évoquées, plus loin, dans le détail.

Si la prière permet au musulman de louer et de glorifier Son Seigneur pour Ses bienfaits et Ses grâces innombrables, elle lui donne également la force nécessaire de faire face aux épreuves et aux difficultés de la vie.

-'--'------m-.....;.,,;.----

f5J!~' ---- La prière expliquée aux garçons----.<lf.

La prière est la base sur laquelle repose la Foi. Dieu dit: ( La prière est prescrite aux croyants à des moments déterminés» (Coran 4,103), « Mais s'ils se repentent, s'ils s'acquittent de la prière, s'ils font l'aumône, ils deviennent vos frères en religion » (Coran 9, Il). Certains savants déduisent de ce dernier verset l'impiété de la personne qui délaisse la prière ou ne s'acquitte pas de l'aumône légale (zakat).

Montrant l'importance et la valeur de la prière, l'Envoyé de Dieu ( ~ )a dit : « L'Islam repose sur cinq piliers : Le témoignage qu'il n'y a de dieu que Dieu et que Muhammad est l'Envoyé de Dieu, l'accomplissement de la prière, l'acquittement de la zakat, le pèlerinage à la Maison de Dieu et le jeûne du mois de Ramadan )l.Il a aussi dit: « Entre l'homme et l'association et l'impiété il y a l'aban don de la prière il ; «( Il n'est aucun bien dans une religion dénuée de prière )l ; « La

-------nE------

------.

prière constitue le pacte qui les lie à nous. Celui qui la délaisse mécroit Il.

L'abandon de la prière expose l'homme au châtiment de Dieu dans la vie future. Dieu dit à ce sujet: « Qu'est-ce qui vous a conduits dans le feu ardent ? Ils répondront: Nous n'étions pas au nombre de ceux qui prient ; Nous ne nourrissions pas les pauvres Il (Coran 74,42-44).

L'importance donnée par le Coran et la Tradition [Sunna] à la prière explique l'attitude des savants musulmans qui considèrent comme rebelle pervers ('â~î/fâsiq) celui qui la délaisse.

La prière fut prescrite à La Mecque, un an et demi, avant l'Hégire et constitua la première obligation rituelle prescrite aux musulmans. Elle fut d'ailleurs la seule obligation prescrite directement à l'Envoyé de Dieu (.) lors de son ascension vers le ciel ; ces circonstances exception

-----nl----

i> ---- La prière expliquée aux garçons---

nelles indiquent le grand intérêt qu'elle revêt aux yeux de Dieu. En outre, la dernière recommandation que l'Envoyé de Dieu (~) à sa communauté, avant de quitter ce monde, tenait en ces paroles

« La prière, la prière !

L'intérêt de l'Envoyé de Dieu (• ) pour la prière était tel qu'il a recommandé aux parents d'ordonner à leurs enfants de l'observer dès l'âge de sept ans et de les corriger, dès l'âge de dix ans, s'ils la négligent. Il a dit: «( Ordonnez à vos enfants d'observer la prière dès l'âge de sept ans, corrigez-les s'ils l'abandonnent dès l'âge de dix ans et séparez-les dans les couches 1). Ces prescriptions visent à enraciner, chez les enfants, l'habitude de faire la prière afin que, la jeunesse venant, ils n'éprouvent pas de difficulté à s'en acquitter.

---------m·------

!----~---

LES ABLUTIONS

On doit veiller à être en état de pureté mineure avant de commencer la prière et ce en faisant ses ablutions mineures (Wudû) qui consistent à laver des parties précises du corps. On doit également être en état de pureté majeure sinon on devra se laver tout le corps. Le Tayammum (ablutions sèches) peut se substituer aux ablutions mineures (Wudû) et majeures (Ghusf) si on ne trouve pas d'eau ou si son utilisation risque d'être nuisible.

Nous commencerons par les ablutions mineures (Wudû).

Les ablutions mineures

(Wudû')

Le musulman doit, avant d'accomplir la prière, faire les ablutions mineures (WugÛ), car Dieu dit: « Ô vous qui croyez! Lorsque

-------J!!------

.!!l

~ ---- La prière expliquée aux garçons---

vous vous disposez à la prière : lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes, passez les mains sur vos têtes et sur vos pieds jusqu'aux chevilles ») (Coran 5, 6).

Les actes du Wuàû' sont de deux sortes: obligatoires (farr!) et recommandés (sunna). Tout acte du Wugû' qu'on doit accomplir pour que les ablutions mineures soient valides est un acte obligatoire. Les actes dits Sunan sont des actes accomplis par l'Envoyé de Dieu (ê) en plus de ce qui est obligatoire (Fard). Si on ne les fait pas, les ablutions mineures resteront quand même valables. Mais si on les accomplit, la qualité de nos ablutions sera meilleure et on en sera rétribué.

Les obligations du Wudû'

1. L'intention: C'est la volonté d'accomplir les ablutions mineures pour avoir l'agrément de Dieu et par soumission à Son ordre.

.----------~

  1. Laver le visage
  2. Laver les mains jusqu'aux coudes, le coude étant "os de l'articulation située à l'extrémité de l'avant-bras.
  3. Passer la main sur au moins une partie de la tête.

S. Laver les pieds jusqu'aux chevilles.

6. Respecter l'ordre indiqué
ci-dessus dans le
Wudû '.

Les actes recommandés
des ablutions mineures

1. Commencer au début du Wuqû' par invoquer le Nom de Dieu en disant :

« Au Nom de Dieu, Le Tout-Miséricordieux/ Le Très-Miséricordieux.

  1. Laver les deux mains en commençant le WuQû'.
  2. Rincer la bouche avec de l'eau.
  3. Inspirer de l'eau dans ses narines en utilisant la main droite et l'expirer à l'aide de la main gauche.

S. Passer de l'eau entre les doigts de la main et entre les orteils.

---,---m--

~ ---- La pn"ère expliquée aux garçons--__ '"

  1. Passer les mains humides sur toute la tête.
  2. Essuyer les oreilles de l'intérieur comme de l'extérieur.
  3. Répéter trois fois le lavage des membres qu'il est obligatoire ou recommandé de laver.
  4. Commencer par la droite lorsqu'on lave ses mains et ses pieds.
  5. La friction : Elle consiste à faire
    passer la main sur le membre à laver
    en même temps que l'eau ou après.
  6. La consécution: c'est-à-dire laver les membres les uns après les autres sans interrompre les ablutions par un acte qui n'en fa,it pas partie.
  7. Economiser l'eau.
  8. Se mettre en direction de la Qibla
    pendant l'accomplissement des ablu
    tions mineures.
  9. Prononcer le Tachahhud et faire des
    invocations à la fin des ablutions.
  10. Accomplir une prière de deux unités (Rak'a) après les ablutions mineures.

-------~t~------

~lêJ

.------~

Comment accomplir
les ablutions mineures

Nous avons énuméré ci-dessus les actes obligatoires ou Sunna des ablutions mineures. Voyons maintenant de façon détaillée comment on doit faire les ablutions:

  1. Formuler dans le cœur l'intention de faire les ablutions mineures (Wuqû').
  2. Invoquer le Nom de Dieu en disant « Au Nom de Dieu, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux.

"

_ JI ~j\ illl ~

~~ .,,,. /

Bismillâhi R-rahmâni r-rahfm

-------m------

~-- La prière expliquée aux garçons---

~

  1. Laver ses mains jusqu'aux poignets en n'oubliant pas de passer l'eau entre les doigts (trois fois).
  2. Se rincer la bouche, en se servant de

-------nt------

---- La prière expliquée aux garçoT/s----<i

lQj

6. Laver son visage en le frottant légèrement depuis le haut du front jusqu'au bas du menton ainsi que toute la partie située entre les deux oreilles (trois fois).

~------m------

* * * * * *
* * * * * *
* * * * * * * *
View Site in Mobile | Classic
Share by: