*
* *
*
*
* * *
*
* *
* *
* * *
* * *
* *
* * * * *
* * * * *
*
* *
* *

Definition:

C'est une sonunc d'argentqui appartient aDieu et que l'homme la

prCleve sur ses biens pour Ia donner aux pauvres. On Fa mommee Zakat

car dans la langue arabe ce mot indique l'abondance de biens, Ia purete de

l'ameet laprosperite, Dieu letres Haut a dit: (Prelevesur leurs biens une

aumone (Zakat) pour les purifieret lesrendre meilleurs).[Sorate Al- Tawba .verset 103]•

. [, . '" : ~J,~pl 0).,...] ~~~J r~5t1a1 ~s..;; rt;;1 &. j!.~ : ~~ .&IJli

Ene est l'un des cinq principes fondamcntaux de I'Islam, on l'a Iiee a Ia priere dans quatre-vingt-deux versets. Dieu I'a prescrite dans son livre, dans Ia tradition de son Messager (sur lui Ia benediction eUa paix de Dieu) et a l'unanimited~ sa nation.

1 -El-Jama)a a rapporte d'apres Ibn )Abbas (que Dieu1esagrees)que lorsque Ie prophete (sur lui Ia benediction et Ia paix de Dieu) a envoye Muladh bin Jahal (que Dieu l'agree) au Yemen; Illui dit: «Tu vas chez des gens. de livre, Avant tout, tu les inviteras a attester qu'it n;y a dedivinite que Dieu etque je suis Ie Messager de Dieu, s'ils acceptentinforme les que Dieu Ie tres Haut leur a institue cinq pl'ieres parjour. S'ils t'obelssent,fais leur savoirqu'ils ont a s'acquittcr d'une aumone preIevee sur les biens de leurs riches pour etre distribuee a leurs pauvres. S'i1s t'obelssent garde toi de prendre Ie meilleur de leurs biens. Merie-toi de I'imprecation de I'opprime, car, eutre eUe et Dieu il n'ya pas d'ecrall»(I).

(1) ~.:.u ,,",:,,l:;S ~tL..; ;,.ib ..!.l;1" :Jli ~I J! (...:.s:. ...ill~A.k- .:r. 1.l....~ 11 ~~I 01

j.::-J jS-'&I.)1 ~t.; ,.!.,u.u lyLki r-A. 0!,j ,...ill JJ....... )t)IJ.&1 ':J!.J1 ':J .)1 o.)4-!- Jl JW '&1 .)i ~t; .!.,UJJ .!.l yl11 r-" 01J < tl.h r Yo JS .; d~ r..r.i- ~ ..,.... rtl

2 -TAbaniJlY a rapporte dans ses livres d'apn::s )Ali (que Dieu l'agree) que Ie prophete (sur lui la benediction et la paix de Dieu) a dit: «Dieu a ordonne les riches musulmaJls de prelever sur leurs biens unesomme suffisante pour sastisfaire les besoins des pauvres. C'est a cause de l'avarice des riches que les pauvres souffrent de la famine et de la pauvret6. eerte Dieu va les punir fortement et leur chatiment sera tres douleureux et grave»(l). Tabaninya dit: «il est rapporte seulementpar Thabit bin Muhammad EI-Zahid».

I:Iafi~ a dit: «Thabit est un homme sincere et digne de confiance. Bukhiiry et d'autres ont rapporte d'apres lui. Les autres transmetteurs de ce hadith sont considerables».

Au debut de l'Islam la Zakat a la Mecque etait illimitee. La.somme d'argent q u'on doi t prelever sur eUe n'etait pas encore determinee ni la somme prelevee comme Zakat, cela etait determine par les sentiments de la solidarite entre les musulmans et leur generosite.

A la deuxieme annee de l'Hegir Dieu a determine chaque somme que doit etre preievee sur les differentes sortes de biens et il a biendetaille ses conditions.

L'Incitation Ii I'accomplir:

I -Dieu Ie tres Haut a dit: (preleve sur leurs biens one aumonepour les purifier etles rendre meilleurs) [Sourate Al-Tawba -verset 103].

-1.-- ~ ..-- ~>~ !~.,./ ~r'~· ~!~

.[\ ''I'' :~I ,~pl oJJ"""] ~~I"':!YJJ ~. <1.1...1..,.:> ~y. ~,.k:,.T

C'est-a-dire; preleve 6 Messager sur les biens des croyants une aumone determinee comme la Zakat au indeterminee comme l'aumone benevole. Cette aumone les purifie de toute souillure provenante de l'avarice, l'hypocrisie, la baissesseet la severite envers les pauvres et les miserables. EUe les rend meilleurs en leur accordant la purete de l'ame,

!l4~..!1ljJ !lrlbl (""",jli '~\';; J! :')J ~l;:.Pl·Lr.i>j.i ~1Y'i ~~.J...<> ~ -J>pl= .l,":,,~ '&1 ~J 4:-= ~~~ 'r.,.llill Or:' J.iIJ ~Iri ~I.?J

(1) -}-#: &JJ ~ .. ~~ L;'- !.ill! J~ ~\.,..i .; ~, .. ~i J.-" -J>"; .&\ L.li' : ~ -r-JI J1..9 ~I~ r-r..1..,..J I~..L.!. ~L......-r-r.~ '&1 ,jiJ ~i r-"'j~i ~~~t IJf' Jl 'r~ I~! "'pi

.«Wi

426

C~est ... a..dire sa prosperite,et sa grandeur par Fabondancedes biens moraies ou pratiques. Pourqu'elle sait (c'est-a-dire l'ame humaire) digne de se joui'r du bonheur d'ici -bas et d'au~ debt

2 -Dieu Ie tres Haut a dit: (Ceux qui craignent Dieu seront dans des jardins pleins de sources. Accueillant les bienfaits de leur seigneur cn reCOOlpenSe de leur belle conduite. Pendantleur·vie, Us dormaient peu la nuit. A l'aube, ils etaient deja en priere demandant Ie pardon de Dieu. Vne partie de leurs biens etait reservee au pauvre et au malheureux).

"~''''\'7' ;' It '" ~"~ ",,,, "'... ;' -:,.... " ~

t ~ 1.. 1) ·"'~I ."'." ~Y.. ~· ..l.;..I: \0 iJJ:;.~..:£".· i :. ·.~ ... t\ ~ 1 :. .'L......; 41 J\j

t..)J! J ~~ ("'1='..) r'" ,'-'.;.,..... ..... .,.~~ / • ~,~ cJ~ ~

~AI,"., ~';'~ .. :).~-:.' .", !"".~t... -':"'..... -t.:t..lf -::~ . .(a.~ {{If ~.~ ~s

r;:-Y g, ~q,~ r..}w=:' 'tJ W~..r. ~ ~ l" --

.U'\.\O :..:.-4\11 4..:.-l:.;I.lllo J r'] f !;;r~ ~~. j;.

En effet, Dieu a fait de la bienfaisance Ia qualite Ia plus specifiantt des croyants piellx. cettebienfaisance se manifestepar leurs prieres faites la nuit et leurs demandes du pardon a sa finet au debut de l'aube, tou: cela pour adorer Dieu et bien s'approcher de lui.

EIle semanifeste aussi par 1~ fait.d<::9.011nerau pauvre son droitavec misericorde et pitie.

3 -Dieu Ie tresHaut a dit: (Lescroyants, hoinmes et femmes,sont soHdaires les uoS des autres ils entouragentau ·biell et· deconseillentle mal. Ilssonfassidu'ilapriere,acquittentIaZakat et obeissenta Dien et a son MeSsager.'Dieules'reccn-a' dansleseinne sa misericorde). [Sourate AITawba verset 71].

5~; ~~~ &;~ .~.{gji .. ~~~&.ir; ;);'3.1t~ :~w 41 Ju '" ;-:1J';'....... .;; :~"' ..... ~I .J."''''. ,,::" / .. .. ~.I" / . .. ?'" ~~~I." / Y'.~~~'«

.. ... '~ I!.; -:,f:i ..e. . .J.."; "

~ .011 r+""..A.-- 11~11~~ ~\ -...:,)~.,J oj-> l' ";;";"'>YY.) 0 \ '-.:.J.,- :.!!J ~l if

. [v, : ~T '~.:fl! i.Jr'l

C'est-a-dire la cOlI\munaute beqi~ par Dieu et entournee par sa misericorde est lacommunaute quicroit en Dieu. Ses menbres se soutiennent par fa victoire et i'amour. Ellepousse a faire Ie bien et condamnele mal, son lien oa\,'ec Dieuest etabli par la priere,<, et ses entrelienssont renfor¢spar l'execution de la Zak:at.

4, - Dieu Ie tres H.aut a dit: (Ildefepd ceuxqui, apres avoir He consolides sur, t.erre, observent leurs prieres, executent la Zakat, recommandent les boones actions et condamnent lesmauvaises~ C'est Dieu qui arbitre toutes choses) [Sourate AI-Haj verset 41].

,.,. " ...y.-,.,.,..,. ... .J. /" 't ~ !"~ /:b" / ~"~ ..

'4 \L-~II \03\,. b'l""'-II \..out .. ,.~\ J .. \~ .. ~\ ;J>jJl : 'L-.; .&\ JU

...,.......- Y :.T ':J ~ J !Jf'..) '" ~ .-...s-'

: "_ '"" .,""~, J.~,l?>" -"", ;' '~/, .&~~"'t~ ", #!I>/,;.... j..--"'''''. J ..... 1.'" .[t \ :~I,~l.J.r"] ~ .. ~ .Jy"':1 1 ;. :~\O ~J ~l if ~J ~~~ ~!J

En effet Dieu a fait de la Zakat I'un des facteurs qui aooutissent a la consolidation sur terre.

Quant a la tradition prophetique'on a:

1 -Tirmidhy a rapporte d'apn!s Abu Kabcha El-Anmary que Ie prophete (sur lui la benediction et Ia paix de Dieu) a dit: «II y a trois choses auxquelles je jure la veracite, je vous les cite alors apprenez-Ies: Jamais une somme d'argent n'est diminuee par l'aumone, tout individu, frappe par une injustice qu'il subie avec patiente Dieu lui accordera par cette injustice la noblesse, et tout individu qui demande l'aumone comme nouvelle source d'enrichir, Dieu Ie rend par cette source plus pauvre»(1).

2 -Ahmad et Tirmidhy ont rapporte d'apres Abu Hurayra que Ie Messager de Dieu (sur lui la bimediction et la paix de Dieu) a dit: «Dieu a lui I'omnipotence et la Majeste, receuille les aumones, illes prend par sa main droite et l'augmente comme si l'un de VOllS eleve son poulain de maniere que la bouche devienne .;onpne la montagne de Ohod>P). Wald a dit: «Ceci est verifie dans Ie livre de Dieu: (Ne savent-ils .p~que c'est Dieu lui meme qui agree le repentir de ses serviteurs et qui r~oit leurs aumones) [sourate AI-Tawba verset 104].

.£.. ~ .--:; 1\ ~-' t.-.- r'.·,.. -':".-!(\ '1/;: .--' ';-;", -';1;1.Z ,:t",l.. \1 - ~,JI :

~ ";"'s 1,oGL ~'!J ,,~~I.£ i.:P ~r ~..,.. All i,>1 I. _;... T :....,-I......IIf..J.oW I.J

[' • f. : ~T .~;:ll OJ.r"]

(Dieu ruine I'usure it protege et augmente l'aumone) [sourate AIBakhara verset 276].

(1) ~ '1 J .4i~ ~J~ ~.~ •• ~\i \::.1> ~.I>tJ ~ rit l.."')\SD :~ ,4,1 J.r"J Jli . (~ ,-:,,4 .y,. ~'11~L ,-:,,4 -¥.~ '1 J if tr. ,4,1 o,)lj '11 ~~ 4...lli.o

(2) rS.I>t!J.r. L..S rS.I>'J~..,J~ ~.1;..t..J..:.oli.l.,a.\1 ~ J,o:-J f,4,1 ~lt :* .d!1 J.r"J Jli .U.I>i ~ J!o ~ 4...Al!1 ~l d>' ~ Jl op Ji Oft-"

428

3 -Ahmad i.'!- rapporte selon unechalne authentique d'apres Anas (que Dieu l'agree), qU~lln homme de la tribu Tamime a dit au Messager de Dieu (sur lui la benediction et la paix de Dieu): «0 Messager de Dieu, je suis riche, j'ai une grande famille et je re<;ois beaucoup de visiteurs dis-moi alors que dois-je faire? comment depenser mon argent?» Le Messager de Dieu (sur lui la benediction etla paix de Dieu) lui a repondu: «PrCleve la Zakat sur tes biens, c'est une purete qui te purifie, observe-tes liens farniliales, et accomplie les droits du pauvre, dil voisin et du mendiant».

4 -Ila egalement rapporte' d'apres )Alcha (Glue,Dieu l'agree) que Ie Messager de Dieu (sur lui la benediction et Ia paix de Dieu) a dit: «je jure sur trois choses, Dieu ne neglige pour aucune personneaucune action essentielle considen!e dans l'Islam, et res actions essentielles sont trois: Ia priere, Ie jeune et la Zakat, toute personne aide une autre dans ce monde d'idi-bas, Dieu l'aidera Ie jour de la resurrection et toute personne aime un peupIe, Dieu Ie considerera avec lui. En etTet, il y en a une quatrieme et j'en ai peur de commettre un peche si je jure sur elle: Toute personne protege uneautre dans ce monde d'ici-b~, Dieu Ie protegera Ie jour de la resurrection» .

5 -Tabaniny a rapporte dans son livre "EI-Awsat" d'apres Jabir (que Dieu l'agree) qu'un homme a dit:«O Messagerde'Dieu, Que dis-tu it propos de l'hommequi preh~ve Ia Zakat sur ses biens?». Le Messager de Dieu (sur lui 1a benooictioll et Ia paixde Dieu) lui arepondu: «Celui qui preleve la Zakat sur ses biens se d6barrasse·de leurmal»(l).

~ ~

6 -Bukhary et Muslim ont rapporte d'f:lpresJarir bin )Abdullah qu'il adit: {<J'ai promisau.Messa,ger de.p~eu (sur lui lapenediction et Ia paix de Dieu) d'etre parmis ses~adep.tes, en ~xecutant Ia priere, pr6levant Ia Zakat, et donnant conseil it chaq!le Musulman»~ ,

La mise en garde contr~~a. negligence de.1a Zakat.

.. ~.

1 -Dieu Ie tresRaut a dit:'(Aniionce un chatimentexemplairea ceux qui tresorisent l'or et l'argent au lieu de les'affecter a lacause de Dieu~ Un jourviendra 00 Ie feu de renfer embrasera ses metaux qui serontappliques,

tout brulants, sur leurs fronts, leurs cotes et leurs reins. C'est bien la Ie produit de vos tresorisations, leur dira-t-on. Eh bien touclIezla souffranee de ce que vous avez tresorise) [sourateAI-Tawba verset 34-35}.

~~.&, i ,/ .~ '--~;h~ .q-- J:;;'4W .:.;.33, ~~.Y/)... :. lG:..;.~IJw.

\" '" ~. ~"-'-~~,-r ~.,..J ,,~. '-.:..)~T ~ ~.t(:t i> ,..->;~ ·ffj .· ... ir~ ~t /.~? -:jr .ili..l:-:.;; 1" '-',~

-""t',)o"). !J~ U ~ ~.t':!J...;. ~~)! 0.L ,. -K Jt. .:

.[io _i1 . :~~'11 <~.?\ OJ>",,] ~~. &.~~i~ ~ -:;tr; ~t;it 2 -Dieu Ie tres Haut a dit: (Que eeux qui tresorisent les biens qu'ils tiennentde la generosite de Dieu ne croientpas qu'ils ·fassent ainsi une action avantageuseloinde la, c'est un malheur pour eux. Au jour du jugement'dernier, ils po.rteront,envoues a leur cou, lesbiens qu'ils auront amasses) {sourate AI-Omran verset 180}.

'i~ ,1i:>if-:-" --> .. ~. ~\ »\'::k ~ -:-.1::"-:- ~ l~-:f//·--~--).. :IW 41 JlJ

...r. r- ~ YA ... , ~ r+'"' ;. i)~~, ~ J1' I.S'" .,

'-' -- ~!,. .",., ,"/ t,.J:,;, /' ~ .... ,)..-~ ....",./ -~;t~ ..... /,.$

.[U· :~I •.:JI.,..s- JI oJ>",,] ~ ;~\:.~\ rJ! "'1i ~c.i)~~ r?. ~ yA

Ahmad et lesdewc Cheikhs ont rapporte d'apres Abu Hurayra queJe Messager de Dieu (sur lui la benediction et la paix de Dieu) a <lit: «tout homme riche possedant la somme legale ne peleye pas la Za1c~t SUJ se.s biens,setranforme lejour de la resurrection e,n des metaux portes a incandescence ,dans lefeu·de laGehenne et onles applique sur. ses jambes et son front durant un jour dont la duree est equival::mte a cinquante mille ans, jusqu'a ce.que Dieu finisse de regler les comptes dessesadorateurs. Puis on lui indique un chemin de sort: au paradis, oual'enfer. Tout homme possedant des chameaux dont it ne preIeve pas la Zakat, Ie jour de la resurrection va etreecrase s'ous leurs pieds dans une plaine. Ces animaux vont coutit Ie plus "ite possible etchaque fois qu'il est ecrase par Ie troupeau tout entier les animaux retoument de nouveau vers lui et cela durant un jour equivalent a cinquante mille ans jusqu?ace que Dieu finisse de regler les affaires de ses adorateurs. pw.s on lui indique son sort: au paradis ou a l'enfer. Tont homnie-possedant des ovirts dont it ne preleve RasIa Zakat, Ie jour de la.resurrection va etre ecrase sous leurs pieds elles.courent dans une plaine et lui donneptdes coups de cornes et l'ecrasent ,par leurs sabots, it n'ya pflrmi ces betes ni une sans corne, ni une a comes courbees. Chaque fois qu'il est ecrase par Ie troupeau tout entier les animaux retoument de nouveau vers lui, et cela durantunjour equivalent a cinquante milles ans jusqu'a ce que Dieu finisse de regler les

430

affaires deses ado,rateurspuisonlui indique son sort: au paradis ou a. l'enfer».

«Et les chevaux, 0 Messager de Dieu?» lui demanda t-on. Il a dit: «Le bien accorde est toujoursattache aux toupets des chevauxjusqu'au jour de Ia resurrection. En fait il ya trois genres de chevaux: un qui est recompense pOll.r sonproprietaire, un qui est protecteuret un qui est un fardeau pour sonproprietaire.

Quant au premier qui est une recompense c'est Ie cheval possedepar un hotn:me qui Ie garde pour ~'en servir dims Ie combat pourlacause de Dieu,cet animal ne mangera aucune chose sans que Dieu n'inscrive a son proprietaire de bonries actions, chaque fois qu'il broutte de l'herbe Dieu iIlscrive Ii son proprietaire de bonnes actions ets'il boit d'llne riviere, son proprietaire auraaI'echange de. chaquegoutte d'eauune bonneaction, memea 1'6change de ses urines etsescrottins il aura des bonnes. actions et il ne parcoure une colline saris que Dieu n'accorde a sOn proprietaire de bonnes actions equivalentes au nombre de leurs traces. Quant au deuxieme cheval qui est un protecteur,c'est lecheval,eleve par un homme pour l'honneur et lanoblesse mais it neneglige pas ses droits(d'etre monte par UI,l combattant pour I'amour de Dieu).

Enfin Ie chevalqulest un fardeau, c'est Ie cheval eleve pour la vanite, l'ostentationet pour s'e ll !;ervir dansIe mal». .

«Etque dis-tu du vinO Messager de Dieu?» lui demanda t-on «Dieu ne m'areveIe ace propos que ce verset coranique globaleet eloquant: (Celui qui aura faitle plus petit atomede bien Ie verra. Celui qui aurafaitle plus petit atome'de mal Ie verra).

J\~:. j: ;; ./.- h / (..~ 'iI-;~ J\/o:. j-:: ;; .//, ~: IW..:h1 JlJ

_ .. i.r.J I~!.r"?'" "J .- "~"'....r

.[,LV :";:"'4~1 ,;.)))1 ~")r"]~ (t) :s.::: t,..!.~~

Les deux Cheikhs, ont rapporte d'apres Abu Hurayra, d'lilpres Ie prophete (sur lui la benediction et la paix de Dieu): «Tout hommeque Dieu lui a accorde de richesses seront trarisformees Ie jour de Ia resurrection en un python chauve muni de deux petits comes au dessus. de ses yeux, qui I'tmcerclera Ie prendra par ses deux machoires et Iu dira: «Je suis ton tresor, je suis tes richesses}}})(l). Puis iia recite Ie verset coranique suivant: (Que ceux qui tresorisent les biens, qu'i1s dennent de la generosite de Dieu, ne croient pas qu'ils fassent ainsi une action avantageuse) jusqu'a la fin de ce verset deja cite.

3 -Ibn Maja, Bazzar etBayhaqy ont rapporte d'apres Ibn )Omar (que Dieu l'agree) que Ie Messager de Dietl (sur lui la benediction et la paix de Dieu) a dit: «6 Emigres, mefiez-vous de cinq choses. Je me refugie aupres de Dieu contre elles de peur que vous les pratiquiez: une fois l'adultere sera commise frequemment et en publicite, des maladies graves inconhues par les ancetres attaqueront ce peuple cQupable, une fois on diminue les poids et les ~mesures et on fausse la balance, ce'peuple sera attaque par la disette Ia famine et la tyrannie dugouverneur, une fois i1 neglige la Zakat, i1 sera prive de la pluie, et c'est grace aux animaux qu'on l'aura parfois. Une fois i1 viole leport de Dieu et deson'Messager, un ennemi puissant l'envahie, et prend unepartie de ses biens, enfln une fois ses Imames ne jugent et ne gouvernent pas seion Ie livre de Dieu, ce peuple va etre victime d'une guerre civile».

4 -Les deux cheikhs ont rapporte d'apres EI-Ahnaf bin Qays qu'il a dit: pendant que j'etais un jour avec un groupe de Qurachites, un homme aux cheveux hirsutes et aux vetements rapes est venu nous saIne et i1 a dit: «Dis a ceux qui tresorisent l'argent; Ie jour de la resurrectipn des pi~rres brulantes vont etre mises sur la pointedu sein de chacun, et eUes vont s'enfoncer dans son corps pour sortir de son epaule et eUes vont etre mises sur son epaule et s'enfoncer dans son corps pour sortir de la pointe de son sein ce qui detruit Ie corpS». Puis cet homme nollS quitta et s'installa pres d'un pilier, je Ie suivit, je m'approchai de lui et je ne l'ai pas reconnu encore alors je lui ai dit: «I'ai vu que les gens ont deteste ce que tu as dit». II m'a repondu: «lIs ne savent rien mon amant m'a dit cela». «Qui est ton amant?» lui demandai-je «Le prophete (sur lui 13. benedictiol,1 et la paix de Dieu), me dit-il, vois-tu quelqu'un dans l'horizon?» alors j'ai regarde Ie soleil, il a continue a dire: «je vois Ie Messager de Dieu (sur lui la bCnedictionet la paix de Dieu) qui m'envoie pour une vision» .

. -"Oui" ai-je dit, il a repondu, «-j'aime avoir une quantite d'or ega 1 a

(I) ..;~ l>~j.u t)l ~~ .t.l:lJ1 ry..u y... -.itS).)j.! r-U'JL..&\ olrt.,rD :~.&\ Jj-) Uti .u.!l.lL. lild;S lil :J~~. 4JJ..!,~. ,,+,;+4.1;..4 ~ t..l:Al 1 ry.

432

la montagne de Ohod. Pour la donner toutes comme aumone a l'exception de trois dinars. Ces gens lane savent rien, ils entassent les biens de ce monde d'ici bas. Par Dieu je ne leur demande jamais un profit et je ne les consulte jamais dans la religion jusqu'a ma mort».

Le statut de sa negligence

La Zakat est I'un des actes prescrits qui ont fait l'objet de l'unanimite de la communaute et qui ont ete reconnus comme etant des actes necessaires dans la religion de fayon que celui qui denie leur existance et leur obligation est un apostatet on Ie tue lcause de son incroyance sauf s'il est nouveau dans l'Islam,alors dans ce cas on l'excuseacaus~e de son ignorance. Cependant celui qui la neglige tout en croyant qu'eUe est obligatoire, i1 est alors coupable et non pasapostat. Ilfaut que Ie gouverneur preh~ve.l<:l. Zakat sur ses biens malgre luiet Ie punit, mais Hne doit pas prendre quelques choses plus que la Zakat a l'exception de ce qui est connu dans la doctrine de Ahmad et Chafi)y dans l'ahcien chez emil peut prendre de plus jusqu'a atteindre Ia moitil: de ses biens pour Ie punir. Comme l'indique Ie hadithrappotte par Ah:mad~ Nasa<y,Abu Dawud, Hakim et Bayhaqy, d'apres Bahz bin: Hakim et Bayhaqy d'apres son pere d'apres son grand·pere qui a dit: «j'aientendu Ie Messager de Dieu (sur lui Ia benediction et la paix de Dieu) dire: «La Zakat imposee sur les chameaux vivant au paturages est:' une chamelled"'un an revolu pour quarante chameaux. II ne faut ni les separer des autres ni les rbunir. Celui qui paye Ia Zakat en'desirant Ia reCompense de Dieu, ill'aura, etcelui qui refuse de la payer, alors nous la prendrons par force et fa moitie de son argent. Car la Zakat est l'un des devoirs absolus prescrits par notre Seigneur (a lui Ia veneration et l'omnipotance). II n'est pas permis ala famille de Mohammad d'obtenir aucune part de cette Zakat»(l).

On a dema~de a Ahmad a propos de.sa chaine. de t:r:ansmission, il a dit:«sa chaine est bonne». Hakim a dit de Bahz: «sonhaditl;1 e$t authentique». Si un peuple refuse de pnHever la Zakat tout en croyant a son obligation, ondoit Ie combattre jusqu'a cequ'illa preIeve s'il est

(1) ~1..IaJ;.\ C.J'" 4\.r.t..-. (f' J;lJfi.~ .),r.l ~l ~) JS ..) w\';" J;l JS ..)J :~ '&1 J.J-'J JI,; ~ '1 4JW J !lJ~ ~J •• ::..l"7 &-.... 7.dL.)a.:.J ~~..i.;...T l;~ \.f-'-';J 4~.r.-t ill i..r.Z..;.

«....,,;. If..o ~ J'J

d'une puissanceremarquable, comme l'indique Ie hadith rapportepar Bukhary et Muslim d'apres Ibn bmar(que Dieul'agree) qui a dit que Ie prophete (sur luiJa benediction et la paix de Dieu) a dit: «J'ai reQu l'ordre de combattre les gens jusqu'a ce qu'ils reconnaisse"nt qu'il n'y a d'autre divinite qu' Allah, qu'ils accomplis sent la priere et prelevent la Zakat. S'ils Ie font, ils preservent de moi leurs personnes et leuisbiens, sousreserve de la loi de l'Islam. Leurs comptes detinitifs appartiennent a Dieu»(l).

t~· ' .

.. De meme, EI-Jama)a a rapporte'd'apn!s Abu Hurayra, qu'apres la mortdu Messager de Dieu (sur lui la benediction et la paix de Dieu), durantle califat de Abu Bakr, certains tribus se sont apostasiee. Alors J_ Omar dit: <<comment veux-tu combattre (c.a.d Abu Bakr) lesgens et Ie Messagerde Dieu (sur lui la benediction et la paixde Dieu)'adit: «J'ai reQu l'ordre de combattre les gensjusqu'a ce qu'iIs reconaissent qu'il n'y a d'autre divinite qu'Allah'. Celui qui lefait, preserve de:moi sa personne et ses biens sous reserve dela loi del'Islam, et ses comptes dHinitifs appartiennent a Die'll?».

Abu Bakr lui a repondu: «Par Dieuje combatte ceux q\1i separent entrela pri~re et la Zakat:tar laZakat sur les biens est obligatoire. Par Dieu s'ils me refusent meme une chevrette qu'ils avaient l'habitude de donner en Zakat du vivant duMessager de Dieu (sur luila benediction et la paix de Dieu), je les combattraispour l'avoir. Entin J Omar a dit: «Par Dieu ce n'est que lui qui a inspire a: Abu Bakr la necessite du combat et j'ai reconnu que c'est juste». L'(monciation est pour Muslim. Selon la version de Abu.Dawud et Tirmidhy: «s'il me refusent meme une corde», au lieu de "chevrette".

A qui est-elle im,osee?

La Zakat est imposee au musulman libre possedant la somme legale, peu importe le'genre du bien, objet de la Zakat;Pour la somme h&gale on stipule lesuivant:

1 -Elle doit etreune somm y, en surplus restante apres la sastisfaction

(1) ,4\ JJ-"J \~ .:;;) ,4\~!.J1 ~.:;; I)~..?"" IJ"L:JI cYLii.:;1 ..:.J.,r"ir:~ 41JJ-"J JLi r:>\-)J\ J.-! ~1 ~IJ-"i" ~"I..A>J.-" I~..!lJ; 1# I;~ ,iilS)II"";YJ4o~ll~J

«'&1 JP r-r;'---)

434

de ses besQins necessaires comme la nQurriture, les vetements, Ie lQgement, la monture, et ses Qutils de travail.

2 -II faut que ceUe SQmme SQit stable (qui ne diminue pas) tQut Ie IQng d'une aLnee d'hegir. Si eUe diminue pui~s gagne SQn etat legale avant l'ecQulement de l'annee alors Ie debut de cette annee sera la date 0'11 eUe gagne SQn etat legale.

Nawawy a dit: «SelQn nQtre dQctrine celIe de Malik, Ahmad et la majQrite des Ulemas: «Les biens, qui font l'objet de la Zakatet qui dQivent rester sans diminutiQn tQut Ie lQng d'une annee CQmme I'Qr, l'argent et les bestiaux, dQivent CQnserver la SQmme legale tQut Ie lQqg de ceUe annee j une fQis dlminuee, Qn dQitcQmpter Ie deout del'annee lors de l'accQmplissement de la SQmme legale une autre fQis».

Abu Hanifa a dit: «Ce qui est cQnsidere c'est l'ddstance de la SQmme legale au'aebut et a la fin de' Fannce; peu importe si elle diminuedurant ces deux dates.' CQmme s'il avait deux cents dirharrisqu'il perd tousentre lesdeux·dates>(J.(J3. mentiQnnees et ne reste qu'un seul,ou s'il avait quarante chevres qui perissent tQutes sauf'une,maisa 13. finde l'annce a regagne ses deux cents dirham QU ses quarante chevres; il dQit payer alQrs leur Zakat. Cependant cette cQnditiQn n'englQbe pas la Zakat des plantes et des fruits car celle-ci dQit etre prcHevee Ie jQur de larecQlte. Dieu Ie tres Haut a dit: (PreIevez Zakat Ie jour deJarecolte) [sourate Ie betailverset: 141].

. (U\ : ~T 'rL..;)lf 'J.,...l~ ~~I~ .:;;. ;.1;..t;\~.J~ :JW .ib1 JI,; EI-'Abdarya dit:.«La Za'katest impQsee sur deux genres de biens: Ie premi<~~rdont Ie develQPpementse prQduit par lui memecomme les grains et les fruits, la zakat de ce genre se preleve'lQrs de 18: recolte,quant au deuxieme ilest reservepQuretre deveIQPpe (parl'hQmme)cQmme les dirhams, les marchandises et les bestiaux; dans ces genres l'ecoulement de l'annee est cQnsiderable, alQrs Ia Zakat n'est prelevee sur Ia somme legale qu'apresune annee. TQUS les juridistesontadapte eet avis».

La Zakat prelevee sur les biens du mineur et du fou.

Le tuteur du mineur et du·fQU doh pre lever la Zakat sur leurs biens s'ils atteignent la sQmmeJegale.

)Amr bln Chliayb a raPPQrte d'apres son pere qui a rapPQrte d'apres SQn grand-pere, que Abdullah bin )Amr a raconte que: Le Messager de

Dieu (sur lui la benediction et la paix dtf Dieu)adit: «Celuiaqu1 on confie la gerance de l'argent d'un orphelin,doit I'exploiter dans Ie commerce de peur que la Zakat ne devore cet argent». La chaine de trasmission de ce hadith est [aible.

Haflza dit: «II estsoutenu chez Chafily par unautrehadith mursal. De mem~, Chafily l'a affirme parmi les hadiths qui mentionnent l'obligation de la Zakat».

)Aicha (que Dieu l'agree) prelevaitla Zakat sur lesbiens des orphelins qui etaient sous sa tutelle.

Tirmidhy a dit: «I1 y a un desaccord entre les Ulemas a propos de ce sujet.

Quelques compagnons du prophete (sur lui la benediction et la paix de Dieu) ont dit que la Zakat est imposee sur l'argent de l'orphelin. Parmi eux ilya: lOmar, lAli, lAichaet Ibn lOmar, c'est aussi l'avis de Malik, Chafi)y, Ahmad et Ishaq. D'autres ont dit; «La·Zakat n'est pas imp osee sur l'argent de l'orphelin». Comme sufiyn et Ibn EI-Mubarak.

Question du possesseur endette.

Celui qui possede la somme legaIed'un bien objet de la Zakatmais quisoitendette,doita la foi8 s'aquitter deses dettes et prelever la Zakat sur ce qui reste (s'ilpossede encore la sottune lega1.e). sinon, la Zakat n'est pas alors imposee car il est devenu pauvre dans ce cas, et Ie Messager de Dieu (sur lui labenediction etiapaix' de Dieu) a dit: «LaZakat n'est

imposee que sur les biens 'd'un' riche»(l). ',."

.

.

Cehadith est rapporte 'par Ahmad.'Bukhary l'a~rapportecomme etant Mu)allaq.

De meme le,:Messager de Dieu (sur lui la benediction et la paix d~ Dieu) a dit: «EIle est prise des riches pour etre donnee aux pauvres»(2).

Peu importe S1 ses dettes sont pour: Dieu ou pour les gens, comme

(1)

.«~ R ~ ':1\ o..1...a ':I» :* '&1 J.,.....1 JIj

(2)

.«~I}i Js-.);J~~t ..:.r-. .l;...y» :* '&1 J.,.....1 JIj

436

l'indique Ie hadith suivant: «La dette due a l'egard de Dieu merite Ie plus d'etre aquittee»(l).

Question de celui qui meurt avant de payer la Zakatdue sur ses biens:

Si quelqu'un meurt avant de payer la Zakat due sur ses biens, on doit la prelever avant d'acquitter les dettes et avant I'execution dutestament et Ie pontage de.l'heritage. Comme I'indique Ie dire de Dieu en ce qui concerne I'heritage: (Et ce apres l'execution du testament qu'il a fait et l'aquittement des dettes) [sourate les femmes verset: 12].

La Zakat n'est qu'une dette due a l'egardde Dieu.

D'apres Ibn)Abbas (que DieuJ'agree): Un homme estvenu dire au Messager de Dieu (sur lui Ia bemediction et Ia paix de Dieu): «Ma mere est morte ayant un mois de jeune a acquitter, dois-je l'acquitter a sa place?».

-«Si ta mere a une dette I'acquitteras-tu a sa place ou non?» lui repondit-il.

-«Si je l'acquitterai» r~pliqual'homme. «La c:iette due a regard de Dieu merite Ie plus d'etre acquiUee» repondit Ie prophete (sur lui la benediction et la paix de Dieu). Ce hadith est rapporte par les deux Cheikhs.

Question de la.stipulation de I'iotention dans l'executionde la Zakat.

La Zakat est un culte dont l'intention est une condition de sa vaJidite. En prelevant la Zakat, i1 faut que l'executeur Ie fait pour l'amour de Dieu, en demandant sa recompense et en decidant au fond du creur qu'il preleve la Zakat imposee sur ses biens. Dieu Ie tres Haut a dit: (Et pourtant que leur a-t-on prescrit, si ce n'est de vouer a Dieu un culte exclusif et sincere). [sourate la verite verset: 5].

,;,..~;.,. .",11 t".." ~ ...,{ .-.......... }. .

. [0 : ~T .Y' 6Jr'J ~ cJ.~1 :J ~ ZlI .~1;J.. '1l '-'~I \;;..J'" : Jl.;.wl Jli Dans Ie livre Sa~i~.le prophete (sur lui Ia benediction et la paix de

(1)

Dieu) adit: «Les reuvres ne valent que par l'intemtion, etachaque personne la valeur de son dessein»{l).

Maliket Chafi)y ont stipule l'intention lors de l'excution de ce culte. Abu Hanifa dit qu'elle est due lors de l'execution et elle peut etre apres I'execution egalement.' .

De son part, Ahmadaconsidere rintention decidee peu de temp avant l'execution~

Vexecution de la Zakat en son juste terme:

II faut prelever la Zakat des qu'elle est due et immediatement. II est illicite de la retarder sauf si quelque chose l'empeche, dans ce cas onpeut la retarder jusqu'ace qu'on peut la prelever sans aucun obstacle. Ceci est indique dans Ie hadith rapporte par Ahmad et Bukharyd'apr~s )Oqba bin Hareth qw a dit: Je fa:isais Ia priere de l'apres midi avec Ie Messager de Dieu (sur lui la beneaiction et la paixde Dieu). Quand il avait termine la salutation fmal, ilse leva rapidement entra chezl'une de ses,femmes, pws retourna. Voyant, l'etonnement sur Ie visage des gens cause par sa rapidite, illeur, dit: «je me suis rappele d'une piece d'or chez nous en priant, et comme j'ai deteste qu'elle reste p()ur la nwt, je me suis hate et j'aiordonne de lapartager».

Bukhary dans s~n livre d'histoire et Chafi\ ont rapporte d'apres)AYcha que Ie prophete (sur lui la benediction et la paix de Dieu) a dit: «chaque fois 'que la somme de laZakaf(nonprerev~e) esfmelangeeavec les biens, elle les rl.line». Ce hadith est.rapporte par EI-Hamydy qui a ajout6:«quand ia'Zakat 'est dl1e sur tes biens situ ne la preleve pas la somme illicite ruine Pautre lieite».

La prelevationtle htZabt.vant son t'enne:·'

II est Hcite de prelever la Zakat avant l'ecoulemept d'un~ annee, et meme de deux.

D'apres Zuhd' y il ne voyaitaucun mal dans la prelevation de la Zakat avant son terme. Un homme a preleve la Zakatde trois ans avant

(1)

458

son terme.Alors on a demande a Hasan sicela.lui est valable pour accomplir ce culte. II a repondu: «Qui, celaest valable.».

Chawkany a dit:«C'est la doctrine de Chafi1y, Ahmad, Abu Hanifa, EI-Hadl, et El-qasim. EI Mul:ayad billah a dit: «C'est p;~ferable». .

Cependant, Malik, Rabi1a, SufyanEI-Thawry, Dawud, Abu lUbayda bin EI-Harith etEl:'Nasir, ont dit que cela n'est pas val able et qu'il faut attendre l'ecoulement de l'annee. Ils se sont appuyes sur)es hadiths qui mentionnent I'obligation de l'ecoulement de l'annee deja cites-Qr cela ne denie pas Ia validite de sa prelevation avant son terme car l'obligation concerne l'ecoulement de l'annee ce qui provoque I'obligation de Ia Zakat, et tout Ie monde s'est mis d'accord sur ce poipt Ie probleme ici c'est: Estce queiaprelevation de la Zakat avant son terme est consideree ou non?

Ibn Rachid a dit: «L'essence du desaccord: Est-ce que la Zakat est un culte ou un droit dft aupauvre? Pour ceux qui onidit que c'est un culte, ils l'ont comparee ala priere et par suite on ne peut pas l'executeravant son terme. Quant-a ceux qui l'ont comparee aux droits dus, ils ont tolere son execution avant sonterme comme acte benevole. Chafi)y a soutenu son avis parlehadith de lAli (que Dieu l'agree) quia dit que leprophete (sur lui la benooictionetla paix de Dieu) a emprunte laZakat d'EI-1Abbas avant son terme.

L'invocation pour. I'executeur, de la Zakat:

II est preferable d'invoquer en prelevant Ia Zakat sur ses biens, comme l'indique Ie verset suivant:

Dieu Ie tres Haut a dit: (Preleve sur leurs biens une aumane (Zakat) pour les purifier et les rendre meilleurs, invoque Dieu pour eux, car tes invocations appaisent leur conscience) [sourate Ie repentir verset: 103].

~:;/-~\ ~l~ 1 /~ 1/" r~/ ~"~cir. ~V/ ~ F'1 ~ .s;.l..: tL-.;.&1 JU

.,...... u~ " ~.J 'f.: ~..I.J r-'! ..l.,.:o f""'.Y ~ ,. t..r'

7

" .... ........ . Ji ~

.[\ .r:~\ .~\ OJ"...] ~ ~~

Abdullah bin Abi Awfa a dit: «Lorsque les gens apportaient leur Zakat au Messager de Dieu (sur lui la benediction ef la paix de Dieu), il disait: «6 mon Dieu accorde leur de ta benediction». Une fois mon pere lui a apporte sa Zakat, il a dit·:«6 mon Dieu, accorde de ta benediction a Ia famille de Abi Awfa».

* * * * * * * *
* * * * * *
* * * * * * * *
* * * * * * * *
* * * * * * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
* * * *
View Site in Mobile | Classic
Share by: